• Ne manquez pas les prochains billets de SuprBo.
    Rejoignez-nous sur Facebook ou suivez-nous sur Twitter.

A gagner, le livre Paris Pochoirs !

© Droits réservés / Editions Alternatives

30 années de pochoirs sur les murs de Paris, et un petit retour historique qui présente les prémices de ce mouvement. Dans cet ouvrage de Samantha Longhi et Benoît Maître, retrouvez les plus emblématiques des pochoiristes tels Blek le Rat, les Mosko & Associés, Miss.Tic, Jeff Aérosol et quelques anonymes, tous auteurs d’oeuvres que nous avons croisées certainement un jour…

Les Editions Alternatives se joignent à Suprbo pour vous offrir 1 exemplaire de Paris, Pochoirs.
Vous avez jusqu’au samedi 7 juillet à minuit pour me raconter dans les commentaires, s’il vous arrive d’être interpellé par des pochoirs, si vous les prenez en photo, si vous en avez apposé vous-même…
Un tirage au sort désignera le gagnant, tout le monde a sa chance alors bonne chance !

Related Posts with Thumbnails
and tagged , , , , . Bookmark the permalink. Comments are closed, but you can leave a trackback: URL de trackback.

42 Commentaires

  1. Publié le 28 juin 12 à 0 h 45 min | Permalien

    En 1995, c’était l’été à Lisbonne. J’y vivais et j’ai eu la chance de rencontrer Nemo grâce à ma soeur qui lui avait donné notre adresse. Avec quelques amis, nous avons accompagné le bonhomme noir dans les rues de Lisbonne et de l’autre côté du Tage. Subsistent aujourd’hui dans la ville blanche quelques infimes traces de cette aventure, une série de polaroids et un mini pochoir sur une planche ramassée dans le Bairro Alto qui nous fut offerte pour notre mariage justement cet été là dans cette ville là, planche qui fut brisée en deux bien des années plus tard lors de la fête des 18 ans de notre menina d’alors…. Je suis un peu hors sujet car je raconte Lisboa pochoirs…merci pour toutes ces superbelles images

  2. Publié le 28 juin 12 à 0 h 46 min | Permalien

    mais je le vois là Nemo sur la deuxième image…

  3. Publié le 28 juin 12 à 7 h 54 min | Permalien

    au détour des rues de notre ville, il y a un peu partout un « chat poché » qui se promène…

  4. Publié le 28 juin 12 à 9 h 36 min | Permalien

    à Milan, le long de la piste cyclable qui sort de la ville et va vers Abbiategrasso, un pocheur motivé avait semé ses motifs à intervalles réguliers, créant ainsi au long du parcours une véritable histoire… une distraction sympa pour les coureurs et les cyclistes qui empruntent la piste tous les jours! merci pour ce concours!

  5. Publié le 28 juin 12 à 10 h 32 min | Permalien

    je les piste et parfois si je les photographie.

  6. Elisie
    Publié le 28 juin 12 à 10 h 36 min | Permalien

    J’adore les pochoirs, je suis une grande fan de Banksy et j’ai reproduit une de ses oeuvres sur l’un des murs de ma maison. C’est magnifique, vraiment ! J’adore donc me balader dans Paris et les découvrir au fil du hasard. Il y a toujours de magnifiques découvertes !

  7. la laitière
    Publié le 28 juin 12 à 10 h 42 min | Permalien

    Pochoirs pris en photos : partout où ils me plaisent,
    pochoirs créés : 2, un de Jimy Hendrix et un de Janis Joplin, pour un cours (j’était étudiante en graphisme, avec un prof de photo génial qui était fan des groupes rock des 60′s/70′s ;) )

  8. la laitière
    Publié le 28 juin 12 à 10 h 43 min | Permalien

    oups « j’étais », une élève inattentive à l’orthographe …

  9. Publié le 28 juin 12 à 11 h 17 min | Permalien

    foulala que j’aimerais le gagner ce livre là !

  10. Publié le 28 juin 12 à 12 h 53 min | Permalien

    Fan de pochoirs et de street art en général, je les photographie beaucoup que ce soit à Londres (où j’ai vécu), à Paris (ou je vis) ou pendant mes voyages, et j’en publie une partie sur mon blog! Il est vrai qu’à Paris, on est particulièrement gâtés!!

  11. anne
    Publié le 28 juin 12 à 12 h 57 min | Permalien

    « why call it tourist season if we can’t shoot them », en rouge, dans une ruelle de Florence , août 2010.

  12. faust
    Publié le 28 juin 12 à 14 h 04 min | Permalien

    fan de pochoirs et de tout ce qui tourne autour du street art depuis plus de 10ans !! je me promene en ville avec mon appareil photo tout le temps au cas ou au detour d une ruelle je trouve qque magnifiques pochoirs, collage….
    j suis egalement stickopathe je collectionne des stickers depuis pas mal d années et je les reunis ds des books!!
    banksy reste un exemple pr moi meme si jsuis fan de bleck le rat, de al stickin jeff …..
    tout ce qui tourne autour de l art de rue me pationne!!!
    j serais super heureuse de pouvoir gagner ce livre!! cette bible!!!
    merci d avance et merci a la culture street art de nous faire rever t de nous proposer une certaine evasion!!

  13. Publié le 28 juin 12 à 14 h 38 min | Permalien

    Dis donc, ça n’arrete plus les supr concours par ici!!
    Je n’ai jms réalisé de pochoirs moi-même (enfin à part ceux dessinés quand j’étais enfant) par contre j’aime bien les prendre en photo quand j’en croise. Je suis en vacances à Toronto, je n’en ai pas vu bcp, mais j’ai pris des photos!

  14. Publié le 28 juin 12 à 17 h 38 min | Permalien

    Je suis fan, j’adore les pister et ce livre m’a l’air très chouette!!

  15. Publié le 28 juin 12 à 17 h 58 min | Permalien

    Je les cherche dans tous les endroits que je visite…Il y en a toujours dans mon appareil… J’en ai fait un album sur mon blog… »Street art »… mais je ne connais que très peu de noms et je ne suis pas assez calée pour en reconnaître les auteurs… mais je les apprécie ces pochoirs… OH… que oui… Et je participe donc au concours…
    Merci !
    Agnès soit Maily

  16. Suzanne
    Publié le 28 juin 12 à 19 h 58 min | Permalien

    Moi aussi, je participe pour agrandir ma collec.

  17. Publié le 28 juin 12 à 20 h 24 min | Permalien

    Les pochoirs m’évoquent (entre autres) ceux de Miss Tic bien sûr… Je les ai découverts en arrivant à Paris, et, comme un peu tout le monde, je me suis amusée un temps à photographier ceux que je rencontrais au cours de mes déambulations….

  18. Publié le 28 juin 12 à 21 h 42 min | Permalien

    la vie est faite de hasards dit-on. Et c’est comme ça que ça commence, par reportage consacré à EVOL sur France 5. La grosse claque qui me pousse à creuse et découvrir C215, Blek le Rat, Jef aérosol et tout autant d’autre claque donnant naissance à une interrogation: puis je en faire? Et depuis 4-5 mois, à chaque temps libre j’en fais et la réponse est donc oui. qui sait l’art change peut être la vie….

  19. GARRY
    Publié le 28 juin 12 à 21 h 47 min | Permalien

    moi mes photos de pochoirs et graffs en generale je les photographie sur des quais de ports de peche, ou blaukaus en bord de mer et il y a des merveilles. J’ai un gros faible pour le pochoir, c’est pour celà qu’il me faud ce magnifique livre!!!!
    c’est bientot les vacances et je repart a cette conquette de la photo que je n’ai pas..; AFFAIRE A SUIVRE.

  20. Publié le 28 juin 12 à 22 h 40 min | Permalien

    un lien intéressant pour vous tous
    http://www.parqmag.com/?p=17295

  21. Mezzkal
    Publié le 28 juin 12 à 23 h 43 min | Permalien

    @ « La Laitière » :
    Alors, ce serait donc toi qui a fait ce fameux pochoir du visage de Hendrix, en violet et orange (les couleurs « ultimes » du Swinging London), que je voyais avec délectation, à même le sol du trottoir de la rue Ledion, dans le XIVè, lorsque je sortais de mes consultations à l’hopital ND « du bon secours »… par la porte de derrière ???
    Eh ben… well done !
    (Petit « P.S. » tout de même : « Jimy » voulait qu’on écrivât son prénom « Jimi ».. mais bon.. c’est pas grave ! Ton pochoir reste toujours aussi swinging !)

  22. 2.o
    Publié le 29 juin 12 à 6 h 42 min | Permalien

    Messages destinés aux passants qui les regardent .. et qui savent regarder !
    Ce bouquin doit vraiment être très sympathique !

  23. Publié le 29 juin 12 à 9 h 58 min | Permalien

    interpellé par le stencil art depuis quelques années, j’en fais pour mon plaisir perso et mes amis et la famille.les miens sont sont plus comme ceux de c215 et btoys sur tout support …merci a vs de faire decouvrir grace a ce livre l’histoire du pochoir.;)

  24. Publié le 29 juin 12 à 17 h 20 min | Permalien

    J’adore me promener dans Paris exprès pour traquer les pochoirs, donc oui, j’ai pas mal de photos, que j’ai commencé à trier… pour en faire un bouquin ^^. Celui-ci a l’air magnifique en tout cas. Quant à faire moi-même des pochoirs, c’est une idée qui rôde dans ma tête de façon récurrente… un jour peut-être ?

  25. Publié le 29 juin 12 à 22 h 23 min | Permalien

    Génial ce livre !!!
    il y a quelques temps, un rat à la Banksy est apparu sur le mur de notre terrasse, découpé minutieusement et tagué par mon mari.

    http://www.madecocommelesgrands.com/blog/deco/6778-street-art-a-la-banksy

    Je garde donc l’idée d’offrir ce livre à mon mari dans un coin de la tête si je ne le gagne pas ;-)

  26. Publié le 30 juin 12 à 15 h 45 min | Permalien

    les murs c’est comme les oeufs…pochés c’est très bon.

  27. KEI
    Publié le 30 juin 12 à 19 h 22 min | Permalien

    Moi c’est quand j’étais à Londres, on a découvert Bansky. Depuis je m’intéresse au street art !

  28. Mlle à l'heure
    Publié le 2 juillet 12 à 20 h 45 min | Permalien

    C’est toujours lorsque je n’ai pas mon appareil photo que je trouve les « gribouillages urbains » qui me touchent le plus. Et c’est mon oeil qui fait Clic clac!

  29. Caramel
    Publié le 3 juillet 12 à 22 h 02 min | Permalien

    Oui oui oui !!! J’aime beaucoup flâner quand je m’en laisse le temps pour parcourir les rues de ma ville et découvrir les nouvelles ponctuations des murs. Il m’arrive parfois de les photographier, mais je n’ai pas souvent un appareil, alors je tente un petit croquis. J’adore les images, elles enivrent ma rêverie urbaine !!!

  30. lesskong
    Publié le 3 juillet 12 à 22 h 58 min | Permalien

    Entre les rats des plus connus et d’autres chats plus méconnus, j’adore suivre et photographiés ces pochoirs qui évolues dans les villes!Il y en a un tout particulièrement que j’aime depuis toute petite, il a résisté au temps et au soleil.C’est une petite ballerine sur un compteur électrique qui danse depuis plus de 20 ans…

  31. Publié le 6 juillet 12 à 23 h 13 min | Permalien

    Les pochoirs dans la classe ça compte ?
    :-)

  32. N
    Publié le 6 juillet 12 à 23 h 20 min | Permalien

    Le pochoir de Banksy sur lequel on voit un homme nu pendu à une fenêtre, un mari scruteur et une femme apeuré, situé en bas de la rue très pentue de Bristol, était synonyme, lorsque je travaillais comme faiseur de sandwich, d’une longue et douloureuse escalade solitaire, contre l’engouffrement du vent, contre ce travail que je n’aimais pas. Il me faisait sourire à chaque.

  33. Publié le 6 juillet 12 à 23 h 21 min | Permalien

    Il est trop chouette ce livre. Je les piste les pochoirs, surtout les petits découverts par hasard et qui sont souvent assez poétiques. Récemment, j’ai trouvé une photo collée sur le personnage rouge du feu piéton, qui disparait presque quand le feu est au rouge d’ailleurs.

  34. Pascaline
    Publié le 6 juillet 12 à 23 h 59 min | Permalien

    C’est mon chéri qui m’a fait découvrir cet art. Et depuis je ne me lasse pas de débusquer ces jolis surprises du quotidien. Quand on se balade tous les deux, on se les montre l’un à l’autre. On les photographie. On les admire. On les traque même dans certaines expos. Un petit nouveau sur un mur, sous un pont, et hop sourire aux lèvres instantané.

  35. Sandrine
    Publié le 7 juillet 12 à 0 h 27 min | Permalien

    Je n’ai jamais croisé de pochoirs par chez moi mais je trouve ça très joli et si ça avait été le cas je les aurais à coup sûr pris en photo. Je participe également, merci beaucoup pour le concours.

  36. Lisa
    Publié le 7 juillet 12 à 10 h 40 min | Permalien

    J’aime bien Blek le rat mais je dois avouer que je suis une novice en matière de pochoirs. Aussi j’espère les découvrir grace a ce livre et merci pour ce tirage au sort! Bonne journée!

  37. hubely
    Publié le 7 juillet 12 à 10 h 49 min | Permalien

    J’aime l’essence même du pochoir, ce vide qui fait le plein !

  38. jerom69
    Publié le 7 juillet 12 à 11 h 23 min | Permalien

    bonjour
    j’ai déjà été interpellé notament à des passages piètons ou ceux ci sont apposés sur le sol mais sont malheureusement souvent discriminatoires !
    merci pour ce joli cadeau et longue vie à ton blog !

  39. reginea
    Publié le 7 juillet 12 à 14 h 11 min | Permalien

    Bonjour et merci pour ce concours !
    J’aime la créativité qui se niche dans les recoins de Bruxelles (entre autres !)
    Au détour d’une ruelle, on découvre ces œuvres avec bonheur.
    J’apprécie beaucoup les pochoiristes que tu cites et j’aimerai retrouver leur travail dans ce joli livre, je participe avec grand plaisir :-)
    Belle journée

  40. quitterie
    Publié le 7 juillet 12 à 16 h 32 min | Permalien

    bonjour, super ce jeu, en fait, un jour de 1980, j’ai pris un pochoir en photo, c’était à strasbourg, sur le mur d’une maison typiquement alsacienne… j’ai adoré
    je l’ai encadré et au fil de mes balades, je les photographie, j’en imprime parfois
    et je me suis fait une déco ! sur les autoroutes, les parkings, les murs, les ponts
    je les aime – surtout mon préféré, un morceau du mur de berlin ou je trainais dans ma jeunesse….
    alors inutile de dire combien ce livre me plairait
    merci pour ce jeu

  41. Publié le 7 juillet 12 à 19 h 49 min | Permalien

    Je suis toujours interpellée par les pochoirs et le street art en général, je les photographie, je guette les nouveaux artistes, je suis amoureuse « d’un poseur de pochoirs »,et oui je me suis déjà prêtée au jeu ;)
    Donc je suis obligée de participer à ton petit jeu ! merci…

  42. zelda
    Publié le 7 juillet 12 à 23 h 41 min | Permalien

    Le jour où je suis tombée sur Nemo en pleine action reste l’un des plus beaux de mes souvenirs.